L’hypnose, KESAKO?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, petit rappel.

Le cerveau gauche est le siège du raisonnement, il traite les informations de façon analytique, avec une logique mathématique. Le réseau de neurones du cerveau gauche est connecté majoritairement en série, ce qui favorise un traitement séquentiel de l’information, du passé vers le présent et du détail vers la complexité.
Le cerveau droit est le siège de l’émotion, de la créativité et de l’imagination, il traite les informations de façon instinctive et globale avec un réseau neuronal connecté en parallèle. Le raisonnement du cerveau droit est empirique, basé sur l’expérience, sa vision globale est plus rapide et donne autant d’importance au passé qu’au présent.

Problématique

La composante émotionnelle est présente à chaque instant. Notre cerveau gauche, raisonnable, semble diriger notre vie, mais en fait il ne peut rien contre les émotions du cerveau droit. Les émotions sont plus fortes et plus puissantes que la raison. C’est pourquoi il ne sert à rien d’accabler de reproche ou de tenter de raisonner celui qui fume, qui boit, qui est dépressif, qui panique à la vue d’une araignée ou qui est incapable de prendre un ascenseur. Ce que vous pouvez lui dire, son cerveau gauche le sait parfaitement. Mais on ne règle pas un problème émotionnel par la raison.

Solution

La solution serait que notre cerveau gauche, logique et raisonnable, communique avec le cerveau droit pour l’aider à changer les associations qu’il a faites par erreur, l’aider à revoir, modifier et corriger ses apprentissages, mais la communication entre nos deux cerveaux est difficile et souvent impossible.

C’est là qu’intervient l’hypnose, cet état de conscience particulier permet une excellente communication entre nos deux cerveaux.

C’est quoi l’hypnose?

C’est un état de transe caractérisé par une suggestibilité extrême, une relaxation et une imagination accrue.

La transe hypnotique est un état de conscience naturel qu’il vous arrive d’expérimenter plusieurs fois par jour, sans tout à fait vous en rendre compte.  Qui n’a pas été un jour absorbé par son activité, de telle manière que vous faisiez alors abstraction du monde extérieur. Ou encore, plongé dans la lecture d’un livre ou « dans » un film, vous n’entendiez même plus la personne qui vous interpelle.  Lorsqu’au volant de votre voiture, parcourant cette route que vous connaissez par cœur, vous vous laissez aller à la rêverie.  Mais notre mode de vie actuel laisse peu de temps aux moments d’hypnose naturelle, ils sont trop courts et trop peu nombreux pour régler les problèmes.

Ce n’est pas vraiment comme dormir, parce que vous êtes alerte tout le temps. C’est le plus souvent comparé à la rêverie, ou la sensation de « se perdre » dans un livre ou un film.

Vous êtes pleinement conscient, mais vous effacez la plupart des stimuli autour de vous. Vous vous concentrez intensément sur le sujet, à l’exclusion quasi totale de toute autre pensée.

Une séance d’hypnose se déroule qu’avec votre consentement et votre participation. Je vous accompagne, et c’est vous qui êtes acteur à part entière de la séance. Durant toute la séance, même lorsque vous êtes en transe hypnotique, vous restez présent et êtes le témoin de ce qui se passe en vous et autour de vous. Vous serez peut être même surpris d’observer cette partie de vous qui est engagée dans le travail hypnotique, pendant que l’autre partie de vous reste en position d’observateur. Comme en voiture, une partie qui conduit, pendant que l’autre se met à rêver.

Je ne suis ni médecin, ni une professionnelle du domaine médical.  Je ne me permettrai pas de poser un diagnostic médical ni vous demanderai d’interrompre un traitement, demandez toujours l’avis de votre médecin.