Le RITMO®(proche EMDR)

Le RITMO®, Retraitement de l’Information Traumatique par les Mouvements Occulaires

Formée par Lili Ruggieri, conceptrice du RITMO®, je l’utilise généralement pour les personnes ayant à travailler sur un traumatisme unique : accident, agression, deuil. Il donne également d’excellents résultats sur les blocages émotionnels, les comportements compulsifs, les peurs, etc.

Le RITMO® est un outil de thérapie brève apparentée à l’EMDR (Eye Movement Desensibilization and Retreatment, c’est-à-dire désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires). Il est relié à la PNL et à l’hypnose. C’est une technique qui permet d’accéder à l’inconscient sur lequel il faut travailler et réorganiser l’information de façon à évacuer l’émotion négative.

Différences entre RITMO® et EMDR

RITMO®

Développé en France par Lili Ruggieri depuis une dizaine d’années.

Utilise tous les canaux sensoriels : visuel, auditif, kinesthésique (tapotements sur les mains, les genoux…) de gauche à droite, pendant que le consultant se replonge dans son souvenir.

Se pratique avec un hypnopraticien, au sein d’une séance d’hypnose où les suggestions hypnotiques amplifient l’effet thérapeutique.

EMDR

Développé aux Etats-Unis par Francine Shapiro en 1987, importé en France par David Servan-Schreiber.

Utilise une stimulation sensorielle bi-alternée qui se pratique par mouvements oculaires, le patient suit les doigts du thérapeute qui passent de droite à gauche devant ses yeux, mais aussi par stimuli auditifs.

Se pratique généralement avec un psychiatre ou un psychologue, au sein d’une séance.

Les traumatismes et leur gestion

Un événement est dit « traumatique » lorsqu’une personne est confrontée à la mort, à la peur de mourir ou lorsque son intégrité physique ou celle d’une autre personne a pu être menacée. Cet événement provoque également une peur intense, un sentiment d’impuissance ou un sentiment d’horreur.

Lorsqu’un événement est violent et la charge émotionnelle forte, il arrive que ce ne soit pas assimilé par le cerveau, et que l’évocation ou le souvenir reste chargé en émotions négatives car la violence de l’événement dépasse la capacité de retraitement du cerveau. En conséquence, il y a un figement du processus et la personne se retrouve bloquée et incapable de passer à autre chose.  Cela peut devenir une gêne dans la vie de tous les jours.

Une personne qui développe un trouble de stress post-traumatique présente les 3 grandes classes de signes suivants:

  1. Elle revit continuellement la scène traumatique en pensée ou en cauchemars (symptômes de reviviscence).
  2. Elle cherche à éviter – volontairement ou involontairement – tout ce qui pourrait lui rappeler de près ou de loin le trauma (symptômes d’évitement et d’engourdissement émotionnel).
  3. Elle est fréquemment aux aguets et en état d’hyper vigilance (symptômes d’hyper éveil) malgré l’absence de danger imminent.

Les autres troubles qui peuvent apparaître sont les troubles anxieux, les problèmes de santé (fibromyalgie, douleurs chroniques), les troubles de la sexualité ou encore l’abus des drogues, d’alcool ou de médicaments.

Une personne qui a vécu un événement traumatique peut présenter un trouble de stress post-traumatique plusieurs mois, voire plusieurs années plus tard. L’apparition différée des symptômes peut faire suite à un événement déclencheur (anniversaire de l’événement, mise à la retraite, etc.).

Consulter un psychologue, un psychiatre, un hypnopraticien pratiquant le RITMO® ou un autre professionnel est une décision personnelle mais peut faire en sorte d’aller mieux plus rapidement.

Le RITMO® peut être utilisé auprès des enfants, adolescents, des adultes, des couples et des familles. Le choc traumatique d’un membre de la famille peut provoquer une crise familiale. Avec les enfants, adolescents, les couples et les familles, je travaille avec tous les membres de la famille réunis dans la même séance et en utilisant l’approche systémique qui est fondée sur de nouvelles représentations de la réalité prenant en compte : l’instabilité, l’ouverture, la fluctuation, le chaos, le désordre, le flou, la créativité, la contradiction, l’ambiguïté, le paradoxe.

Un élément du système peut être un sujet, un membre de la famille, un précepte religieux ou moral, une addiction ou un traumatisme. Nous travaillerons donc sur les relations entre les éléments du système et tout cela bien évidement en utilisant le RITMO®.

 

Je ne suis ni médecin, ni une professionnelle du domaine médical.  Je ne me permettrai pas de poser un diagnostic médical ni vous demanderai d’interrompre un traitement, demandez toujours l’avis de votre médecin.